Hard Alpi Tour 2013, une arnaque !

Modérateurs : rvcoincoin, TiTi, xl600

Gillesf
l'estockefiche
l'estockefiche
Messages : 115
Enregistré le : ven. janv. 28, 2011 8:58 am
Moto(s) : Yamaha 660 XTZ
Département : 13-Bouches-du-Rhône
Localisation : Lançon de Provence

Hard Alpi Tour 2013, une arnaque !

Message par Gillesf » lun. sept. 09, 2013 2:56 pm

La Hard Alpi Tour, c'est une arnaque ! :evil:

Si, si. J'y étais, j'ai tout vu, tout entendu. :evil:

On m'avait dit : "Tu vas voir, c'est une course moto TT de 24h non-stop. " Ils l'ont fait en 19, et encore, en comptant les 3 pauses repas !
On m'avait dit : " Tu vas voir, c'est l'enfer, on casse des carters, les motos tombent dans les ravins, les femmes se blessent au genou." Ils n'ont pas sorti les outils ni les pansements une seule fois.
On m'avait dit : "Tu vas voir, c'est 500 km de navigation ininterrompue à se perdre jour et nuit dans les montagnes !" Ils n'ont eu qu'à suivre la trace GPS fournie par l'organisateur pour n'avoir jamais à faire de demi-tour.
On m'avait dit : " Tu vas voir, c'est des pistes techniques et cassantes à n'en plus finir. Tu vas passer des heures et des nuits entières à les attendre." J'ai même pas eu le temps de lire mon Mode & Travaux, ni même de faire une petite sieste.
On m'avait dit : "Tu vas voir, c'est une organisation folklorique à l'italienne." Les 300 participants et leurs accompagnateurs ont tous été pris en charge de main de maître.
On m'avait dit : " Tu vas voir, y'a un journaliste vedette de la presse écrite qui va faire un dossier spécial !" .... et si en ce moment c'est ma prose que vous êtes en train de lire, c'est parce que le journaliste il a dit que : Comme il avait déjà fait un papier l'an passé sur la HAT, et ben il n'allait pas recommencer. Non mais des fois ! Comme si Zitrone avait refusé de commenter le tiercé à Vincennes, sous prétexte qu'il avait déjà commenté celui du week-end précédent à Longchamp !

Et tout ça je le sais d'autant mieux que... je l'ai pas faite, moi, la HAT ! Ce qui m'autorise à donner un avis autrement plus autorisé et objectif que tous ces participants qui sont, eux, restés le nez dans le guidon. 8)

Perso, je me suis contenté d'assister le Muddy Team : une partouzes hétéro...clite à trois couples. Pascal venu de Lorraine sur sa p'tite bleue (qui a dit que les mono n'aimaient pas la route ?), Sèb et son Eléphant blanc, et enfin Vincent et sa sauterelle autrichienne.

Tout a commencé vendredi mat... enfin plutôt midi. Séb arrive avec 2 heures de retard au rendez-vous. A sa décharge, si je puis dire, c'est la 3ème fois qu'il change de caleçon depuis ce matin. C'est dire si on peux sentir la tension et les relâchements qui règnent... au niveau de ses boyaux. :cry: Les deux gros bi chargés, nous voila partis. Vincent s'escrime déjà sur le GPS pour nous naviguer jusqu'à la station service la moins cher avant la frontière. Il ne quittera pas cette fonction ni sa GameBoy du week-end.

Les deux pilotes profitent du complément d'essence pour peaufiner leur technique de formation d'embouteillage. :twisted: Stratagème qu'ils comptent bien mettre en œuvre lors des grimpettes grasses et cassantes durant la HTA. Et ça marche ! Avec deux motos, une remorque et une voiture, c'est bientôt tout un quartier de Nice qui est bloqué pendant 15 minutes !

Le soir nous dormons au Colle de Nava où Pascal nous rejoint en provenance de Metz sur son vigoureux destrier. En arrivant à Garessio, l'organisation mise en place pour les 300 participants et leurs assistances est remarquable : Séb n'a de cesse de se rapprocher du charmant personnel féminin en charge de l'accueil des Français, de la traduction, de la restauration... Les nombreuses images de lui le pantalon sur les genoux en attestent. :mrgreen:

Même Mr Garmin en personne est là pour apprendre aux plus nuls à charger les routes et lire les traces sur les GiPieSse. (A l'italienne, comme la glace.)

Le parc moto ressemble à un salon du harnachement improvisé. Chacun y va de son bricolage pour entasser et maintenir comme il le peut ses affaires sur, et surtout autours de sa machine. Les engins présents couvrent les 20 dernières années de production motocycliste off-road, dans des états très variés. De manière surprenante, la génération 75-80 avec ses trails 500 mono est totalement absente. Chez les anciennes, on croise une importante colonie d'Africa-Twin, mais pas de Transalp... c'est dingue : pour une épreuve transalpine... Parmi les engins récents BM et KT ont la part brelle... mais on découvre aussi quelques raretés : une Triumph Scrambler, une Moto-Guzzi Griso et une 650 V-Strom customisées façon enduro, un proto Bimota, une Béta Alp 200, une KTM aménagée pour paraplégique (Nicola Dutto),...

Un point du règlement devait probablement être sujet à interprétation, car bien que ne prévoyant que des machines de plus de 150 kg, quelques unes étaient visiblement plus légères, contrairement à certains pilotes. La taille moyenne des conducteurs étant, quand à elle, très proche du double mètre. Le Muddy Team en pareil circonstance faisait office de maigrichon. Au briefing, il nous est confirmé que les autorisations ont été suspendues la veille à 16h pour la partie de la première étape qui devait se dérouler en France. Un itinéraire de contournement est donc fourni par l'organisateur.
Les pilotes sont appelés à se rendre sur le ligne de départ à 13h30. Notre équipage N°50 à l'attaque maximum est prêt à terrasser la concurrence italienne présente sans perdre une minute !... Et le fait est que, avant même la sortie du parc fermé, ils ont déjà perdus une bonne trentaine de places. :x

15h, ils s'élancent pour de bon en queue de peloton devant les officiels de la Fédération Motocycliste Italienne. 8)

15h30, et les premiers kilomètres de chemin avalés, ils ont déjà remonté une partie de la concurrence. Ces derniers étant arrêtés par paquets pour la première d'une longue série de pauses pipi, tchatche et cigarettes. Coté tricolore, le rythme est plus régulier : Les jambes plus courtes interdisant les arrêts en devers, ils n'ont plus qu'à rouler en envoyant du lourd. Ce qui ne signifie nullement qu'ils mandatent Pascal pour ouvrir la route. :wink:

Coté parcours c'est simple : ça tourne à droite, puis a gauche, encore à droite, en montée, en descente, puis encore en montée, à flanc de montagne, dans un sous-bois, par un col, au milieu des alpages, dans un tunnel, une liaison sur le goudron pour souffler, et on recommence dans le désordre.

Pour ce qui est de la navigation, quelques équipages doivent avoir leur propre interprétation, très personnelle, des indications du GPS au vue des options prises par certains aux différentes intersections. Du coup, de petits groupes se forment et se déforment, se doublent et se redoublent dans la bonne humeur sans jamais s'être fait doubler. Quelques gouttes de pluie viennent de temps à autre éviter une poussière excessive. Et même si les pilotes ne roulent que rarement très longtemps tout seul sur la piste, ils n'ont pas pour autant le sentiment d'être 300 à la queue-leuleu.

A l'issue de la première étape, et à l'heure des Pasta et de la Polenta, notre équipage N° 50 est remonté en milieu de classement. Ce qui leur est d'autant plus facile qu'il n'y en a pas, de classement ! Ils ont le moral au beau fixe et enroulent sur un bon rythme, sans souci ni perte de temps inutile. Belle remontée aussi de Nicola Dutto et de ses équipiers, sachant qu'il pilote assis sanglé à la moto, et encaisse donc tous les chocs du terrain.

Il fait nuit lorsqu'ils reprennent la route pour la seconde étape. C'est là que commencent les vraies choses : la conduite de nuit, les premiers signes de fatigue, des liaisons en plaine qui semblent se prolonger, des passages techniques que l'on ne découvre que lorsqu'ils jaillissent dans le faisceau des phares, l'éclairage de ceux qui suivent dans les rétros, la température qui chute en altitude... Du coup, parmi les équipages les plus éprouvés, certains font sagement quelques coupes. Ce n'est pas le cas du Muddy Team, toujours à donf... enfin, plus calmement que de jour tout de même, mais pas question de manquer pour autant le moindre kilomètre de chemin. Z'ont payés pour en chier, alors z'en veulent pour leur argent et en avoir plein le caleçon ! :twisted: Toujours pas de chute à ce stade du parcours... sauf pour Vincent qui, à l'arrêt sur la route... au moment de poser le pied au sol, ce dernier lui fait défaut, profitant de l'obscurité pour être plus bas que prévu. :evil:

A l'arrivée de la seconde étape, sur les coups d'une heure du matin pour les plus rapides, les visages sont déjà copieusement marqués et les discussions moins animées... Même chez les Italiens ! C'est un signe. Quelques-uns font un petit somme réparateur dans l'herbe, chacun récupère comme il peut et profite des boissons, sandwich et gâteaux mis à disposition par l'organisation. A ce niveau de l'épreuve la Triumph Scrambler est encore dans le premiers tiers des participants, ce qui est remarquable compte tenu de l'aptitude très modeste de cet engin de série (y compris l'éclairage) à enquiller des bornes en TT à bon rythme. Ce que me confirme son conducteur, qui va par la suite devoir baisser la cadence. Une autre performance, Nicola Dutto et ses équipiers arrivent dans les 20 premiers ! Il est visiblement épuisé. Ce qu'il réalise est tout bonnement hors normes de jour, alors de nuit... Il arrêtera là, ce qui est déjà exceptionnel.

L'équipage du Muddy Team est maintenant dans les 45 sur 300, sans jamais avoir fait de coupes. Le moral est au beau fixe, même pour Seb qui semble ramer un peu plus que les autres au guidon de son Eléphant. Il est vrai que même Hannibal, grand chef militaire reconnu s'il en est, en a baver un max à la tête de ses armées pour faire traverser les Alpes à des éléphants... Alors un modeste soldat français affecté à l'entretien du matos et si loin de son régiment, vous pensez... :mrgreen:

L'équipage 50 ne s'attarde pas outre mesure au point de ravitaillement. On complète les pleins des motos au Jerrycan, parce que la 3ème étape promet d'être longue et loin des stations services. A deux heures, ils sont repartis dans la nuit.
Cette étape sera la plus difficile : le froid et la fatigue accumulée pèsent lourd, tout comme les machines. Ils y croiseront la pluie, le brouillard, des passages particulièrement techniques, ils devinerons sans presque jamais les voir les falaises ou le vide qui bordent la piste. C'est là que l'éléphant entraine son pilote au sol, sans gravité ni pour l'un ni pour l'autre, que Pascal trouve la Ténéré encore trop puissante par rapport à la motricité dont il dispose pour redémarrer dans les épingles ou Vincent le bloque, que l'on croise des équipages à la dérive, une improbable Techno-Party dans un chalet de montagne, des voitures particulières circulant à contre-sens à 4h du matin sur des pistes loin de tout, etc...

Pour preuve de la difficulté en 4 h 30, les machines ont consommé environ 20 litres chacune pour à peine 150 km parcourus ! :shock:

Il est 6h30 lorsque les Muddy arrivent 25ème au ravitaillement, alors que le jour va bientôt se lever au milieu de la brume. Les visages sont livides et les yeux hagards, du nord ou de Lyon, peut importe d'où qu'ils viennent et où qu'ils aillent, leurs regards se perdent dans le vide. A l'étape, c'est le calme plat. Les pilotes dorment en boule à même le sol sous le barnum de l'organisation ouvert à tous les vent. Deux ou trois zombies sont vautrés silencieusement sur les tables devant un gobelet de café qu'ils n'ont plus la force de porter jusqu'à leurs lèvres.

Pour la première fois depuis le départ, Vincent et Pascal s'allongent quelques minutes. Ils se mettent à ronfler encore plus vite et surement que leurs motos au 1er coup de démarreur ! Séb préfère rester assis pour s'avaler une boisson énergisante et une barre de céréales vitaminés... Pendant quelques instants il penche son doux visage sur la table, il doit certainement être en train de snifer une ligne de Coke qui n'en finit pas.

D'autres équipages arrivent lentement par petits groupes. Tous sont dans le même état. Certains à bout de force ont sagement préféré couper quelques passages, tandis que les autres ne regrettent nullement leurs efforts.

A 8 heures, requinqués, les pleins refaits, des T-shirt secs et des chaussettes propres enfilés, ils repartent pour la dernière étape : 80 kilomètres de jour sans grosse difficulté. Ils vont enfin pouvoir profiter des magnifiques paysages vertigineux qu'offre la piste de crête jusqu'à Sestrières. C'est beau, c'est roulant, la navigation facile, il n'y a qu'à savourer... 8) En faisant tout de même attention, il y a du monde sur le chemin : on y croise des randos en quad et 4x4.

Il est 9h50 lorsque le Muddy Team au grand complet, en pleine forme et heureux de l'aventure humaine qu'ils viennent de vivre ensemble, se présente aux commissaires de la FIM à Césana Torinese pour le pointage d'arrivée. :D 8) :D 8)
C'est trop tôt !... Ces derniers n'ont pas encore terminé d'installer leur matériel et de lancer les ordis... "Repassez dans 30 minutes". :shock:

Du coup, on en profite pour charger les motos sur les remorques et se changer... Tandis que d'autres font l'opération inverse pour faire mine qu'ils sont arrivés en roulant. Inutile de pointer du doigts qui que ce soit : une antique AfricaTwin fluo c'est largement assez repérable comme ça. :lol:

A 10h30 l'arrivée de l'équipage N° 50 est officiellement enregistrée par l'autorité fédérale motocycliste italienne qui délivre le non moins officiel diplôme aux pilotes, attestant par la présente que : "S'ils en ont chier c'était pas pour rien, parce qu'à la finale, ils l'ont bien fait, tout en entier, dans les temps, et que c'était grave de la balle !"... et tout ça en italien. Enfin, me semble-t-il, parce que moi, la langue de Monica Bellucci, c'est pas à l'écrit que je la préfère et maîtrise le mieux.

11h00, en terrasse de l'hôtel personne n'attaque l'apéritif !... Comme quoi l'Europe des cultures, c'est pas encore gagné. En revanche, la presque totalité des motards qui arrivent se font servir un diététique petit-dej à base polenta, lasagne, saucisses - frites arrosé à la bière. :roll:

Il n'est pas 13h00 quand on reprend la route de la maison. Pascal reste encore faire une petite sieste à Cesana avant de remonter en Lorraine au guidon de la petite Ténéré, parce que pour lui, la HAT, c'est une ballade de santé en comparaison du trajet retour qu'il va encore devoir s'avaler pour rentrer. A tel point d'ailleurs que... Il vous expliquera tout ça lui même. :oops:

Du coté des provençaux, même si le kilométrage retour est nettement plus réduit, mes passagers sont passés en mode veilleuse dés avant Briançon... et leur chauffeur aura, lui aussi, un bon coup de barre en cours de route. Lundi, Vincent s'est levé après un "sieston" de 13h ininterrompues.

Une arnaque j'vous dit cet Hard Alpi Tour ! Une Arnaque ! :evil:
Avatar du membre
Didou
Chef d'Escadrille *
Messages : 863
Enregistré le : jeu. déc. 22, 2011 9:14 am
Moto(s) : R80GS-88, 250 WRF-04, 950 Adventure-04...
Département : 84-Vaucluse
Localisation : Sud Luberon (84)

Re: Hard Alpi Tour 2013, une arnaque !

Message par Didou » lun. sept. 09, 2013 5:20 pm

Journaliste dans la moto, ça te plairait pas ?
Parce que là, quand même, tu viens de remplacer Léon Zitrone avec maestria : MDR ! :lol: :lol: :lol:

Merci en tout cas d'avoir poussé ta mission d'assistance jusqu'à transporter mes petites affaires. :)
C'est pas que j'avais besoin d'un pantalon et d'un caleçon propres pour rentrer, mais ils m'ont servi d'oreiller pour dormir devant le collège de Tallard avant que je n'atterrisse dans le bas-côté... :oops:
Avatar du membre
Mimi
Mamie *
Messages : 4408
Enregistré le : lun. sept. 24, 2007 11:42 am
Moto(s) : Cagiva éléfant 750-89 et 650-88
Département : 13-Bouches-du-Rhône
Localisation : Back to the sun

Re: Hard Alpi Tour 2013, une arnaque !

Message par Mimi » lun. sept. 09, 2013 5:30 pm

Enorme, merci beaucoup Gilles pour ce magnifique récit
J'ai eu l'impression de la refaire la HAT, quel bonheur 8)
et merci d'avoir si bien pris soin de nos petits bonhommes

Mimi trop fière d'avoir des potes aussi forts :D
La seule chose qu'on est sûr de ne pas réussir est celle qu'on ne tente pas - P.E Victor
Avatar du membre
DJEMOL
la galéjade
la galéjade
Messages : 1240
Enregistré le : mar. déc. 13, 2005 10:34 pm
Moto(s) : @T rd07,xlm600,175PE et F800GS
Département : 13-Bouches-du-Rhône
Localisation : Martigues

Re: Hard Alpi Tour 2013, une arnaque !

Message par DJEMOL » lun. sept. 09, 2013 5:55 pm

des fotos !!!!!! svp
Avatar du membre
Chatothierry
La Pipelette *
Messages : 7232
Enregistré le : lun. mai 14, 2007 6:01 pm
Moto(s) : K1100LT-92 , XT660Z-2010, DR350SE-99
Département : 13-Bouches-du-Rhône
Localisation : Chateaurenard (13160)

Re: Hard Alpi Tour 2013, une arnaque !

Message par Chatothierry » lun. sept. 09, 2013 6:10 pm

C'est toujours un plaisir de te lire, Gilles ! :D
Une moto, des BD... et la vie est belle Image
Vince
le fanfaron
le fanfaron
Messages : 581
Enregistré le : mar. janv. 04, 2011 12:42 pm
Moto(s) : 990 Adventure R
Département : 13-Bouches-du-Rhône
Localisation : 13 Lançon de Provence

Re: Hard Alpi Tour 2013, une arnaque !

Message par Vince » lun. sept. 09, 2013 7:54 pm

Pour les photos il faudrait m'ouvrir une galerie MTP...si un modo bienveillant peu faire quelque chose. :cry: :wink:
Jusque là ça va, jusque là ça va...
Avatar du membre
TiTi
Maître de la hache *
Messages : 6105
Enregistré le : sam. oct. 01, 2005 1:37 pm
Moto(s) : @T 96
Département : 34-Hérault
Localisation : Frontignan (34)

Re: Hard Alpi Tour 2013, une arnaque !

Message par TiTi » lun. sept. 09, 2013 8:02 pm

Voir Stef...
La Cigale, ayant chanté
Tout l'été,
Se trouva fort coronée
Quand la bise fut venue...
xl600
Affuteur de hache *
Messages : 6559
Enregistré le : sam. sept. 24, 2005 6:29 pm
Moto(s) : DR350SE-96, XL600LM-87, XRV650-88
Département : 13-Bouches-du-Rhône
Localisation : Marseille (13)
Contact :

Re: Hard Alpi Tour 2013, une arnaque !

Message par xl600 » lun. sept. 09, 2013 9:27 pm

Galerie crée, voir ici viewtopic.php?f=32&t=243

Gilles, merci pour le CR ;_)

Stef
--
En DR, je prends l'air
En XL, j'ai des ailes (moteur noir, le plus beau),
En XRV, j'équilibre en V (enfin, j'essaye)
Avatar du membre
GéGé
Papy *
Messages : 435
Enregistré le : lun. mars 19, 2007 2:51 pm
Moto(s) : Eléfant 750 de 89 + Eléfant 650 de 85 + 350 Suzuki
Département : 13-Bouches-du-Rhône
Localisation : Back to the sun

Re: Hard Alpi Tour 2013, une arnaque !

Message par GéGé » lun. sept. 09, 2013 9:48 pm

La HAT avec un CR comme celui-là c'est comme si on l'avait tous faite derrière l'équipe de Mud! Je me suis régalé et finalement je me demande si la lire c'est pas encore plus beau, plus passionnant, plus fatiguant que de la faire en vrai!

Bravo à toute l'équipe, bravo à l'assistance, ça reste quand même une belle performance individuelle et collective et après un an d'absence je me demande si je ne vais pas me laisser tenter par le menu de la HAT 2014...

GéGé :wink:
...et profitez bien du soleil bande de veinards, ici c'est du 12 degrés et il pleut de nouveau ! :evil:
“Qu’est-ce-que la vie ? Un délire ? une illusion, une ombre, une fiction ; et le plus grand bien est peu de chose, car toute la vie est un songe et les songes sont des songes...”
Pedro Calderón de la Barca
Gillesf
l'estockefiche
l'estockefiche
Messages : 115
Enregistré le : ven. janv. 28, 2011 8:58 am
Moto(s) : Yamaha 660 XTZ
Département : 13-Bouches-du-Rhône
Localisation : Lançon de Provence

Re: Hard Alpi Tour 2013, une arnaque !

Message par Gillesf » lun. sept. 09, 2013 10:43 pm

Didou a écrit :Journaliste dans la moto, ça te plairait pas ?
Parce que là, quand même, tu viens de remplacer Léon Zitrone avec maestria : MDR ! :lol: :lol: :lol:
Ben si justement, parce que 2 ans sans taff, ça commence à me peser... :? et puis il parait que j'ai déjà des relations dans la presse spécialisée. :mrgreen:
keker52
le chiapacan
le chiapacan
Messages : 48
Enregistré le : ven. mars 15, 2013 9:26 pm
Moto(s) : Transalp-88 KTM 400 exc-04 KTM950adv-05
Département : 52-Haute-Marne

Re: Hard Alpi Tour 2013, une arnaque !

Message par keker52 » mar. sept. 10, 2013 11:10 pm

Salut la meute,

Je suis rentré ce soir....Oui dimanche j'ai profité dela pluie torentielle de Claviere, pour mieux repartir pour un HARDaLPIcOL lundi avec bon.... le Montgenevre, lautaret, galibier, telegraphe,croix de fer, glandon, la madeleine, les gorges d'arly, les aravis, le grand bornand, la colombiere pour finir devant le Mont Blanc ou j'étais attendu chez un pote à SAllanches...pour faire etape et ne repartir qu'aujourd'hui...par le plateau d'assy saluer un autre pote et revenir par le jura, la valserine, les Monts Jura et tout cela sous une tempete de ciel bleu,...enfin jusqu'à Mijoux apres... c'etait l'enfer 8°C et flott jusqu'à Poligny avant l'autobeurk pour les derniers 250 kms...

Content d'avoir vu qq membres de ce fofo et des autres terre et bituime, KTM adv, atoc et...autres :D

Ravi de ce petit periple, meme si on s'est fait un peu arnaqué ! :D
Je pensais encore plus dur mais il y avai tdejà de quoi se faire mal...faut rester vigilant... :lol:

l'an prochain on y retourne et après l'arrivée on se fait le jaffereau en face puis le somelier avant de finir au resto du camp de base de la stella, la au moins on dormira peut etre le soir...Meme pas fatigué ! LOL !

Content d'avoir rencontré de nouvelle tetes !!!

@ bientot...

J'i qq images si ca vous dit....à suivre cette semaine !!
Avatar du membre
Didou
Chef d'Escadrille *
Messages : 863
Enregistré le : jeu. déc. 22, 2011 9:14 am
Moto(s) : R80GS-88, 250 WRF-04, 950 Adventure-04...
Département : 84-Vaucluse
Localisation : Sud Luberon (84)

Re: Hard Alpi Tour 2013, une arnaque !

Message par Didou » mer. sept. 11, 2013 7:39 am

Sacré Keker : jamais le dernier à abattre des bornes ! :shock: :D

Content de t'avoir revu également.
À cet hiver ! :wink:
Avatar du membre
Chatothierry
La Pipelette *
Messages : 7232
Enregistré le : lun. mai 14, 2007 6:01 pm
Moto(s) : K1100LT-92 , XT660Z-2010, DR350SE-99
Département : 13-Bouches-du-Rhône
Localisation : Chateaurenard (13160)

Re: Hard Alpi Tour 2013, une arnaque !

Message par Chatothierry » mer. sept. 11, 2013 8:05 am

Et sinon, Keker, qu'est-ce que tu vas faire, le reste de la semaine ? T'as pas peur de t'emmer**r un petit peu, après ça ? :mrgreen:
Une moto, des BD... et la vie est belle Image
Avatar du membre
jeanmi
Chubaka
Messages : 2576
Enregistré le : jeu. sept. 25, 2008 4:31 pm
Moto(s) : 600XTK-1991, 750 Super T-1989
Département : 84-Vaucluse

Re: Hard Alpi Tour 2013, une arnaque !

Message par jeanmi » mer. sept. 11, 2013 10:31 am

bravo pour ce reportage en "direct live" du HAT 2013 :wink:
on s’y croyait :mrgreen:
semper carpe diem
pat83
le calu
le calu
Messages : 1700
Enregistré le : mer. janv. 30, 2008 9:03 pm
Moto(s) : 250TTR2003 350DR93,94,350DRSE.95,250XT82
Département : 83-Var

Re: Hard Alpi Tour 2013, une arnaque !

Message par pat83 » jeu. sept. 12, 2013 12:13 am

Super récit, on s'y croirait.

A+ pat83
Répondre